Rendez-vous entre artistes

Matinée de magie

Cette matinée qui eut lieu, le 3 juillet au grand théâtre obtint cette année, un succès moral et pécuniaire sans précédent grâce à une organisation impeccable. Le cadre féerique de cette salle s'y prêtait à merveille : son style élégant et riche et son luxueux confort étaient tout indiqués pour abriter cette phalange de la magie française. Un public sélect applaudissait tour à tour des artistes choisis parmi les sociétaires et amis.

  • Un artiste Parisien, un remarquable manipulateur de boules de billard.
  • La danseuse miniature Yollande qui fit courir tout Paris il y a quelque temps au cirque d’hiver.
  • Des frères jumeaux , artistes merveilleux, dans leur numéro de peintres-chiffonniers très apprécié.
  • Le sympathique vice-président dprésenta son numéro : Un rêve extrait du sketch magique en vers dont il est l'auteur.
  • Un amusant transformiste, présenta ses têtes d'hommes célèbres en imitant généraux, politiciens et chefs d'orchestre.

Un artiste qui se retire de la scène jouait pour la dernière fois : à cette occasion, on lui offrit une plaquette commémorative.- C'est avec regret que nous voyons cet excellent artiste prendre sa retraite. Cette première partie dit concert se termina par l'apparition d'une charmante petite chinoise qui, après avoir lévité dans l'espace, disparut pour se trouver instantanément dans la salle. La deuxième partie commença par la magie, très goûtée. Une chanteuse comique, charma au plus haut point l'assistance par sa voix chaude, sa grâce et ses chansons modernes.

Des tours surprenants

On applaudit ensuite M. VAILLANT, dans ses tours de prestidigitation classique présentés d'une façon impeccable. Ce n'est pas des effets pour jeune public, pour cela il faut visiter la page la page sur le spectacle de magie pour enfants Il surprit l'assistance avec des équilibres extraordinaires de verres dont les, liquides changeaient de couleur sous les veux du public, et une plume de paon qui défiait vraiment toutes les lois de la pesanteur. Il captiva le public par des présentations vraiment originales, notamment la production, dans un carton à chapeau montré vide, d'une quantité de chapeaux et de vêtements.

Un gracieuse marchande de frivolité présenta le cornet aux fleurs en chantant, ce qui produisit un effet vraiment charmant. Enfin, pour terminer un si beau concert, une troupe de mimes, jouèrent, en ombres chinoises, les mésaventures de Pierrot. Cette amusante symphonie du noir et du blanc obtint un gros succès tant par le jeu des artistes que par les truquages.

Articles